Boîte noire

Le Centre Régional de la Photographie de Douchy-les-Mines propose une immersion en noir et blanc. Au menu de « 50 Shades of black » : un atelier au café et des grains photographiques.

Vous prendrez bien un peu de café ? Révélateur, fixateur, bain d’arrêt, virage au sélénium… Pour qui a déjà développé des photos en noir et blanc, ces mots résonnent comme une expérience singulière. Il faut dire que les conditions s’y prêtent. Silence abyssal, puissant environnement olfactif, quasi obscurité. L’acmé survient quand les nuances de noir colonisent lentement la feuille sans qu’on puisse réellement arrêter le processus. Si vous voulez vivre une partie de cette aventure, le Centre Régional de la Photographie vous en donne l’occasion. Ou, pour être précis, il vous offre la possibilité de tirer votre propre cliché en utilisant du… café. L’atelier qui se déroule dans le container Labox propose de vous initier au cyanotype, ancestrale technique photographique à base de citrate d’ammonium ferrique et de ferricyanure de potassium. Muni d’une simple boîte noire, chaque participant pourra choisir son sujet. Au contact de la lumière, tout vire au bleu cyan. Sauf que le CRP en a décidé autrement en diluant du café dans l’émulsion de rinçage. Le résultat vaut son pesant d’or noir.

La folie du grain photographique Si la photo, c’est la mémoire, alors le CRP/ a une mémoire d’éléphant d’Afrique noire puisqu’il est à ce jour riche d’un fonds photographique de près de 9000 œuvres originales. Auquel s’ajoute une impressionnante Artothèque composée de clichés de Robert Doisneau, de Claire Chevrier, de Bernard Plossu ou encore de Jean-Pierre Gilson. Pour comprendre son appétence pour le noir, il est utile de rappeler que ce lieu promu depuis 2019 Centre d’art contemporain d’intérêt national est issu du Photo-Club du comité d’entreprise Usinor Denain. D’où une certaine prédisposition à figer dans les sels d’argent ces nuances de noir propres au monde de la métallurgie mais aussi à l’univers de la mine. A travers « 50 shades of black », le CRP vous convie justement à une immersion dans le grain argentique. Au détour d’une page, vous découvrirez la beauté d’une usine, la majesté d’un haut-fourneau, la poésie d’un chantier comme celui du tunnel sous la Manche. Pour compléter le panorama, le CRP propose la visite de l’exposition vidéo Oïkos (la maison, le patrimoine en grec ancien) signée Clio Simon. A voir dans la pénombre, bien évidemment.

J-P Gison, "Paysages industriels", 1984, tirage exécuté sur papier bromure et viré au sélénium, 17,8 x 26,7 cm

Vacances anticipées

Du 15 juin au 28 août, le CRP propose « Du grain dans la ville ». Cette exposition qui prend la forme d’un parcours en ville s’étend sur les murs et façades de Douchy-les-Mines. Vous y verrez des collages réalisés autour de la thématique des vacances, issus des ateliers menés avec les habitants de Douchy-les-Mines et l’artiste Léonie Young. Cette exposition hors les murs fait aussi écho aux clichés du britannique Martin Parr.
Ce spécialiste du quotidien des gens avait fait des clichés de vacances l’une de ses spécialités.

CRP / Centre Régional de la Photographie Hauts-de-France, place des Nations 59 282 Douchy-les-Mines. Informations et réservations : accueil@crp.photo / 03 59 61 71 17. « 50 shades of black » : dimanche 6 juin de 14h à 17h. Gratuit.